P1160926Nous avons été une quarantaine, adultes et enfants, plus notre mascotte Fléa à profiter d’un très beau week-end à Idaux-Mendy, près de Mauléon dans les Pyrénées Atlantiques. Alors que certains prononçaient le nom du village comme dans ‘Chamoni(x) », nous étions en Pays Basque et les locaux nous ont vite corrigés pour que l’on prononce bien le « X »!!

Dès l’arrivée, l’emplacement du gite ‘Karrikia’ nous promettait un séjour avec de magnifiques paysages que nous avons pu en effet admirer lors de nos sorties. La chaine Pyrénéenne au loin dont les tonalités de gris et de blanc se confondaient avec des cieux de nuages cotonneux et en formations convolutées impressionnantes. Et plus proches, des montagnes aux sommets arrondis, arasés, formant un horizon de courbes harmonieuses. Le tout baignant dans une verdure ensoleillée et humide de pâturages et de bois.


(Voir les autres galeries: « Arrivée/gîte« , Ordiarp (ci-dessus), Saint Antoine, « Mauléon« , « Saint Grégoire« )

Le matin, nous nous réveillions aux bêlements du troupeau de moutons de la ferme voisine. Le vendredi soir ces quelques 500 bêtes, pénétrant dans un immense hangar, portaient de très longs manteaux. Le lendemain on apercevait à travers les portes du bâtiment de grosses balles de laine, et dans la prairie ces mêmes moutons tous blancs, semblaient bien nus. Leur coiffeur était passé par là!

P1100707La première randonnée pédestre du samedi nous a mené au petit village d’Ordiarp, dont « l’hôpital » fut construit pour accueillir les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle. Une petite localité au fond d’une vallée avec son église romane St Michel surplombant le bourg niché dans un lacet de la petite rivière ‘Arangorena’, son pont routier en pierre et ses passages à gué.

Nous avons parcouru ce sentier de 12,860 km avec une dénivellation de quelques 425m en un peu plus de quatre heures de marche, à une allure « tranquillou » – avec pique-nique sur l’herbe et pour admirer ces panoramas splendides, ces étendues de fougères, ces pâturages où moutons et vaches s’arrêtaient de brouter pour regarder passer notre cortège.

De retour au gîte vers les 15HR, ce fut « activité libre ». Les uns ont cherché à se procurer des fromages de la localité – non sans mal; d’autres découvraient la ville de Mauléon, ses magasins d’espadrilles et son fort en cours de rénovation; enfin d’autres, à pied ou en voiture, faisaient l’ascension vers la Chapelle Saint Antoine, un point culminant qu’ils ont partagé avec des vautours, maitres des airs qui tournoyaient au-dessus d’eux, et à côté de la chapelle, en toute liberté, de beaux chevaux aux impressionnantes carrures.

Les organisateurs de cette sortie d’automne avaient bien fait les courses, et avec plusieurs membres d’Escapade se mobilisant en chefs étoilés, c’est dans une très bonne ambiance que nous avons très bien diné. Un copieux repas pour randonneurs et vététistes affamés, avec un bon gâteau basque ajouté au dessert déjà prévu.

La petite troupe de jeunes vététistes, encadrés comme toujours par notre Président Sébastien, Céline et Pierre, n’avaient pas démérité non plus, ayant parcouru leur propre circuit de montagne, quelques 25 km et à leurs dires, très « technique ». (voir leur compte-rendu détaillé).

P1100730Le dimanche matin, le gîte et ses environs baignaient dans un épais brouillard. Mais voulant profiter à fond du séjour, les pédestres s’aventurèrent dans les brumes pour une autre randonnée. Cette fois au départ du village d’Ordiarp et grimpant vers une autre chapelle, celle de Saint Grégoire.

D’une longueur et dénivelé annoncés comme équivalents à la randonnée de la veille, la montée fut, en réalité, bien plus difficile. Les obstacles des gués, des petits ruisseaux embourbés, des chemins caillouteux ne furent rien comparés à l’ascension finale. Presque un kilomètre qui semblait interminable avec une pente à 25% à faire frémir les plus costauds. Départ – arrivée à la chapelle, la troupe prit près de 3 heures. Mais au retour, avec une pente à 35%, seulement une grosse demi-heure pour la descente. Chacun était épuisé mais très fier d’avoir « vaincu le GR78 ».

Nature et paysages somptueux, d’excellentes doses d’effort physique, une belle ambiance entre nous alimentée d’apéritifs et de repas fort appréciés, cette sortie d’automne d’Escapade dans les Pyrénées Atlantiques a été un très beau succès dont on se souviendra longtemps avec énormément de plaisir. Bravo à tous d’y avoir contribué!

[Page vue 48 fois]